Prendre soin de ses cheveux après sa grossesse


Quotidien / jeudi, janvier 25th, 2018

Connaissez-vous cette nouvelle tendance des cheveux colorés, la coloration arc-en-ciel ? Le rainbow underlights qui peut aller de trois nuances de couleurs jusqu’à une dizaine. Perso, j’adore. Moi qui, à l’a base est une vraie mordue de la colo, j’aurai aimé me teindre en une bombe latine multicolore mais on me l’a interdit. Donc du coup, je reste sur des colorations de maman modèle depuis ma grossesse jusqu’à maintenant.

Mais le sujet n’est pas là. Cette fois-ci je voulais vous parler de la coloration des cheveux en général lorsqu’on est enceinte. La plupart des médecins, y compris le mien, déconseillent la coloration en période de grossesse.

Malgré le fait qu’aucune preuve scientifique n’a mentionné que la coloration est nocive pour les fœtus, il s’avère être que les produits contenus dans les teintes de cheveux peuvent entrainer de grave séquelles pour le futur bébé notamment sur le cerveau.

Il faut bien avouer que les composants contenus dans la coloration sont des produits chimiques très agressifs. Le risque est que certains de ces éléments peuvent être absorbés par la fibre capillaire et passer directement dans le sang de la maman.

Mais comme je vous l’ai dit, même en étant enceinte je me suis toujours colorée les cheveux. Mais attention, je n’ai jamais utilisé les teintes bourrées de produits chimiques. J’ai plutôt opté pour du henné. Cette coloration typiquement indienne totalement naturelle. Elle se présente souvent en forme de poudre qu’il faut simplement mélanger avec de l’eau. Je la trouve top. Au final, j’ai les cheveux pas trop colorés, juste quelques reflets super jolis, mais également j’ai le cuir chevelu hyper soyeux et brillant. Enfin, le rendu dépend de la qualité du henné que vous achetez. Allez sur les boutiques en ligne spécialisées et tâchez de bien scruter les ingrédients utilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *