Recherche de la nourrice


Quotidien / dimanche, octobre 15th, 2017

Jeunes parents actifs ? Famille nombreuse ? Parents avec des horaires de travail à rallonge ? Vous avez parfois besoin d’une nourrice ou dune assistante maternelle pour garder vos enfants, que ce soit le temps d’un week-end, d’une semaine, voire plusieurs mois ! Ce n’est pourtant pas si facile de trouver une nounou avec la pénurie d’assistantes maternelles et les places limitées dans les crèches surtout si vous vivez dans une grande métropole. En suivant ces 5 étapes et nos divers conseils, nous espérons faciliter considérablement vos recherches.

Étape 1 : Déterminez vos besoins

Lorsque vous êtes décidé à engager une nourrice, vous devez définir clairement vos besoins, voire les lister pour vous aider dans les autres étapes. Premièrement, choisissez entre une garde à domicile et une garde au domicile de la nounou.

Définissez ensuite le type d’accueil : garde régulière, saisonnière, occasionnelle ou de manière purement irrégulière. Vous avez également intérêt à déterminer clairement les horaires de travail de la nourrice, le nombre d’heures de travail par semaine et le nombre de semaines de travail par an. Cela vous permettra par la suite de calculer le budget à allouer.

Étape 2 : Établissez le profil requis

Les besoins concernant les horaires de garde vous permettent de définir quel profil de nounou vous avez besoin pour garder vos enfants. Disponibilité, patience, sens de l’organisation, expérience auprès des enfants ou encore gestion d’imprévus, les qualités que devrait avoir une candidate semblent impossibles à lister. Vous devez effectivement les concilier avec vos besoins et ceux de vos enfants.

Pour définir les compétences réellement requises, tenez compte des détails suivants :

  • L’âge et le nombre d’enfants que vous allez confier et/ou qui sont déjà ou ont été confiés à la nourrice ;
  • L’état de santé, le caractère, l’autonomie et la sociabilité de vos enfants : il s’agit de choisir entre garde simple et garde partagée ;
  • La durée et la fréquence de vos absences.

Tous ces critères s’ajoutent à d’autres préférences que vous aurez listées en fonction de votre degré de tolérance. Cela concerne entre autres la personne du candidat (âge, parent ou non, non-fumeur…), les activités qu’il peut proposer, ou la proximité de son domicile pour les gardes chez lui. Vous pouvez ensuite exiger des tâches dont vous avez personnellement besoin qu’il fasse pour vous : chercher l’aîné à l’école, fournir le repas ou le chercher à votre bureau, ou avoir une voiture par exemple.

Étape 3 : Prévoyez un budget

Le budget à allouer dépend de votre choix en ce qui concerne le type de garde. Pour une nounou à domicile, vous deviendrez particulier employeur et paierez un salaire horaire équivalent au SMIC ainsi que les charges sociales inhérentes. Pour une garde chez la nourrice, le tarif est libre, mais vous devez tout de même respecter un minimum légal.

Ainsi, le salaire ne doit pas ainsi être inférieur à 0,281 fois le SMIC horaire brut. Pensez également à prévoir au moins 2,68 € d’indemnité d’entretien par enfant et par journée de 9 heures. Il s’agit d’une compensation pour participer aux frais généraux du logement d’accueil (eau, électricité, chauffage) et aux autres infrastructures (activités et loisirs, matériels et produits de couchage, puériculture).

Vérifiez par ailleurs si vous pouvez prétendre aux aides de la CAF (par exemple la prestation d »accueil du jeune enfant ou PAJE). Si vous optez pour une garde par une assistante maternelle agrée il existe également un crédit d »impôt de 50% (plus d »informations sur le site Impôts.gouv.fr. Enfin, la loi du marché influence grandement sur les tarifs notamment dans les grandes agglomérations et régions sensibles où l’offre de service est très rare (Ile-de-France, PACA…).

Étape 4 : Recherche active

Cette étape consiste à matérialiser tous les critères de recherche par la rédaction d’une annonce. Il vous reste ensuite à exploiter tous les moyens possibles pour faciliter vos recherches : journaux, annonces sur internet, services de recrutement (Pôle Emploi, Comité d’Entreprise, PMI ou Protection Maternelle et Infantile, RAM ou Relais assistante maternelle, CCAS ou Centre Communal d »Action Sociale…).

Vous êtes surtout invité à solliciter votre entourage via le « bouche-à-oreille », car cela vous permettra d’avoir une opinion objective sur la nourrice. Tâchez de bien mentionner dans vos annonces les qualités professionnelles requises, la date d’embauche prévue ainsi que les horaires de travail.

Liste des assistantes maternelles agrées

N »oubliez pas d »utiliser les sources officielles, il existe une liste des assistantes maternelles agrées sur le territoire accessible via un site de la CAF. Pour obtenir les coordonnées des assistantes de votre région rendez-vous sur le Formulaire de recherche multi-critères.

Étape 5 : Sélectionnez, faites passer un entretien et… embauchez !

Dans vos annonces, n’hésitez pas à demander un dossier comprenant un CV et une lettre de motivation afin d’étudier en amont l’identité de chaque candidat à partir de ces écrits. Il vous sera ensuite plus facile de détecter les personnes les mieux qualifiées et celles qui vous intéressent en termes de personnalité (présentation, soin et rigueur dans la constitution du dossier).

Pour l’embauche, préférez un entretien au domicile de la candidate si vous avez choisi de laisser vos enfants chez elle. Cela vous permettra d’évaluer le cadre, les infrastructures existantes, l’environnement et surtout le mode de vie de la nourrice. N’oubliez pas votre questionnaire d’embauche contenant un espace nécessaire pour vos observations. Si possible, demandez les références de la nounou pour vérifier ses compétences auprès de ses anciens patrons. Tâchez aussi d’effectuer l’entretien avec votre conjoint pour affiner vos observations et partager les constats avant de décider.

Par ailleurs, prenez toujours le temps de réfléchir mutuellement avec votre conjoint avant d’embaucher une candidate retenue. N’oubliez pas de rédiger une promesse d’embauche qui mentionne toutes les conditions de garde convenues avec votre future nourrice.

Enfin, n’hésitez pas à assister aux séances de garde de la nouvelle recrue lors des premières semaines d’embauche sans pour autant intervenir, car vous serez présent seulement en tant qu’observateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *